07-09 novembre 2018 J-15

Professionnels

Les intervenants

Ara Aprikian

Directeur Général Adjoint Contenus, Groupe TF1

Né en 1966, Ara APRIKIAN est diplômé de l’Ecole Nationale de Statistique et de l’Administration Economique (E.N.S.A.E.) et de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (section Politique, Economique et Sociale). 

Il débute son parcours professionnel en 1990 comme chargé d’études au sein la centrale d’achat d’espace publicitaire Horizon Média. Il poursuit son activité d’études chez Médiamétrie en 1993.

C’est en 1995 qu’Ara APRIKIAN rentre dans le groupe TF1 au sein de la direction du Marketing en tant que chargé d’études avant de devenir, en 1998, directeur adjoint du Marketing et de la Prospective des Programmes. Trois ans plus tard il prend la direction des Jeux et de la Téléréalité avant de devenir directeur des Jeux, Variétés et Divertissement en 2003.

En 2005, il rejoint le Groupe de télévision payante Canal+ dont il dirigera le pôle Flux avant de lancer les chaînes gratuites du Groupe crypté D8, D17 en octobre 2012. Il devient directeur général adjoint du groupe Canal+ en charge des activités de télévision gratuite (D8, D17 et itélé) et Président de D8 et D17.

En Septembre 2015, il fonde une société de conseil en Stratégie Audiovisuelle : Massoco.  Le groupe TF1 confie en octobre dernier à Ara APRIKIAN une mission de conseil autour du positionnement éditorial des chaînes gratuites du Groupe.

En février 2016, Ara APRIKIAN est nommé DGA Contenus. Il a la responsabilité de l’ensemble des programmes de télévision, des acquisitions, de la production et de la diffusion. Ce pôle a pour objectif de favoriser la création de contenus, leur circulation sur les différentes chaines ainsi que sur MYTF1 et sur tous les supports numériques.

Caroline Benjo

Productrice, Haut et Court

Après des études à l’Ecole Normale Supérieure, Caroline Benjo enseigne le cinéma à l’Université d’Aix en Provence et participe à la fondation de la revue VERTIGO, revue d’histoire et d’esthétique du cinéma.
Alors Lauréate de la bourse de La Villa Médicis Hors les Murs, Caroline rejoint Haut et Court en 1995 en tant qu’associée et produit avec Carole Scotta, 2000 VU PAR en coproduction avec ARTE, 10 films, 10 réalisateurs dans 10 pays…
Caroline produit avec Carole plus de 50 longs métrages et développe au sein de Haut et Court un département TV avec en 2010, la production de XANADU, une fiction de 8 X 52 minutes pour ARTE, en 2012 LES REVENANTS (saison 1 et 2) une série créée par Fabrice Gobert, pour Canal +, qui remporte le International Emmy Award de la meilleure série étrangère (saison 1), en 2015 PANTHERS une série créée par Jack Thorn réalisée par Johan Renck en coproduction avec Warp pour Canal + et Sky Atlantic et THE YOUNG POPE, une série créée par Paolo Sorrentino, en coproduction avec Wildside pour Canal +, Sky Italy et HBO. Actuellement en production, le prochain film de Dominik Moll « Seules les bêtes », POSSESSIONS une série de 6x52 minutes créée par Shachar Magen pour Canal +, FERTILE CRESCENT une série de 8x52 mn en co-production avec Maria Feldman et Eitan Mansuri écrite par Amit Cohen et Ron Leshem (FALSE FLAG) et COSMONAUTS une série de 8x52mn en co-production avec Turbine Studios écrite par Peter Harness.

Aurore Bergé

Députée des Yvelines
Porte-parole du groupe LaREM
Rapporteure de la Mission d’information sur une nouvelle régulation de la communication audiovisuelle à l'ère numérique

Députée des Yvelines et porte-parole du groupe La République en Marche à l'Assemblée nationale, Aurore Bergé est membre de la commission des affaires culturelles et de l'éducation.

Diplômée de Sciences Po Paris en Master Affaires Publiques, elle a travaillé pendant 8 ans dans le secteur privé au sein d'agences conseil en communication en parallèle d'un engagement politique. Coordinatrice de la campagne digitale d'Alain Juppé, elle rejoint Emmanuel Macron après la primaire de la droite et devient l'une de ses porte-parole de campagne.

En février dernier, Aurore Bergé est nommée rapporteure de la Mission d’information sur une nouvelle régulation de la communication audiovisuelle à l'ère numérique.

Frédérique Bredin

Présidente du CNC

Frédérique Bredin et la Présidente du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée (CNC). Diplômée de Science-Po Paris et de l’ENA (promotion « Voltaire »), Frédérique Bredin a rejoint l’Inspection Générale des Finances, avant d’intégrer le cabinet du Ministre de la Culture Jack Lang, en charge de la politique cinématographique. En 1986, elle est chargée des dossiers culturels auprès du Président de la République François Mitterrand. Députée de la 9ème circonscription de la Seine-Maritime de 1988 à 1991 et de 1997 à 2000 et Maire de Fécamp de 1989 à 1995, elle est nommée Ministre de la Jeunesse et des Sports du Gouvernement Bérégovoy. Secrétaire Nationale du Parti Socialiste en charge de la culture et de la communication à partir de 1995, elle quitte la vie politique en 2000 pour devenir Directrice Générale de Lagardère Active, puis éditrice du Journal du Dimanche. Elle renoue avec la fonction publique en devenant en 2011 Inspectrice générale des Finances, puis Présidente du CNC en juin 2013.

Frédéric Brillion

Producteur, Epithète Films
Président de l'Union des Producteurs de Cinéma

Frédéric Brillion crée Epithète en 1985 avec Gilles Legrand. Epithète a d’abord produit des clips vidéo, des publicités et des dessins animés pour la télévision. Son premier long métrage, Blanc d’Ebène, du réalisateur Cheik Doukouré, est sorti en 1992. Depuis, de nombreux autres films ont vu le jour (coproductions internationales, adaptations d’œuvres ittéraires, opéras visuels…). Aujourd’hui, l’activité d’Epithète est entièrement consacrée aux films de cinéma : production, bien sûr, mais aussi édition DVD, gestion de catalogue, édition musicale, etc.

Frédéric Brillon à notamment produit Jean-Pierre Jeunet (L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet, 2013 ; Micmacs à tire-larigot, 2008) ; Patrice Leconte (Ridicule, 1996 ; La Veuve de Saint Pierre, 2000 ; Dorora, ouvrons les yeux, 2004) ou récemment  la trilogie Belle et Sebastien (Nicolas Vanier, 2012, 2014, Clovis Cornillac, 2017), ou encore Les Bonnes Intentions de Gilles Legrand (2018)

Christian Carion

Cinéaste de L'ARP

Après des études d’ingénieur à l’ENGEES et la réalisation de quelques courts-métrages, Christian Carion réalise son premier long en 2001, Une hirondelle a fait le printemps, qui réunit 2,4 millions de spectateurs en salles. Il réalise ensuite Joyeux Noël, présenté hors compétition au Festival de Cannes 2005, nommé à plusieurs reprises aux César et représentant de la France en 2006 pour la course à l'Oscar du Meilleur film étranger. Il tourne ensuite L’Affaire Farewell en 2009, En mai fait ce qu’il te plait en 2015, et récemment Mon Garçon (2017). Christian Carion est membre du Conseil d’Administration de L’ARP.

Emilie Cariou

Députée de la Meuse
Vice-présidente de la commission des finances de l'Assemblée Nationale

Émilie Cariou est née en 1971 à Verdun dans la Meuse.  Elle étudie le Droit à l’Université de Bordeaux et les Sciences-politiques à l’Institut d’Études Politiques de Bordeaux où elle y obtient un DEA. Elle poursuit sa formation à l’École Nationale des Impôts.Emilie Cariou entamera sa carrière à Bercy où elle prendra part aux opérations de vérifications fiscales de grands groupes français industriels et bancaires au sein de la Direction des Vérifications Nationales et internationales (DVNI).

Elle intègre par la suite la Direction de la Législation Fiscale, en charge de la fiscalité des entreprises.  En 2011, en tant qu’experte de la fiscalité internationale et financière, elle entre à la Direction des enquêtes à l’autorité des marchés financiers.

En 2012, elle rejoint le cabinet de Fleur Pellerin alors Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Économie Numérique et se voit confier plusieurs dossiers épineux : la fiscalité des géants du net, les assises de l’Entrepreneuriat et la régulation des données personnelles. Elle contribue à la création du label FrenchTech qui confère une visibilité plus grande aux starts-ups françaises dans le monde. Elle prend également part à de nombreux projets notamment la création de nouveaux outils de financement pour les petites et moyennes entreprises tels que le PEA-PME ou le plan très haut débit. 

En Mai 2014, elle devient Directrice financière adjointe en charge du budget et des financements au sein du centre national du cinéma (CNC), et oeuvre à l’adaptation des mécanismes dédiés à l’exception culturelle, au numérique.

Par la suite, elle suit Fleur Pellerin au Ministère de la Culture et de la Communication, où elle se charge des industries culturelles, du digital agenda de la commission européenne et du dossier de la directive droits d’auteur. Elle conserve son poste à la nomination d’Audrey Azoulay et se voit confier le poste de conseillère diplomatique et affaires européennes ou elle mènera les négociations sur les dossiers de l’agenda numérique annoncé par le président de la commission européenne.

Sur la scène internationale, Emilie Cariou participe aux actions déployées dans le cadre du conseil de sécurité de l’ONU, du G7 et de l’UNESCO, notamment pour la protection du patrimoine en danger dans les zones de guerre.

À l’occasion des élections législatives de 2017, Emilie Cariou est investie par La République En Marche ! dans la deuxième Circonscription de la Meuse. Elle est élue députée de la 2ème Circonscription de la Meuse.

À l’Assemblée Nationale, elle est élue Vice-Présidente de la Commission Des Finances, De l’Économie Générale et du Contrôle Budgétaire. Elle est également Membre de l’Office Parlementaire d’Évaluation des choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) où Cédric Villani lui confie la tâche de siéger au conseil d’administration de l’Agence Nationale pour la Gestion des Déchets Radioactifs (ANDRA). 

Frédérique Dumas

Députée des Hauts-de-Seine Treizième Circonscription - Conseillère régionale d’Île de France
Ancienne Productrice

De 2015 à 2017, Présidente d’Inga Films. En développement sur une série de fiction TV  « Concord(e) » et un long métrage de cinéma « Creepy Pasta ». De 2006 à 2014, à travers Orange Studio, la filiale cinéma d’orange (précédemment Studio 37), a coproduit plus d’une  cinquantaine de films dont : «Les Beaux Gosses» de Riad Sattouf ; « Gainsbourg (vie héroïque) » de Joann Sfar ;  “Saint Laurent” de Bertand Bonello ; “Timbuktu” d’Abderrahmane Sissako (7césars) ; Et « The Artist » de Michel Hazanavicius (5 Oscars, 6 Césars, 3 Golden Globes et 7 Baftas)

Auparavant, Frédérique Dumas a été productrice indépendante pendant plus de 10 ans avec des films aussi divers que « Before the rain » de Milcho Manchevski, Lion d’or à Venise, « No man’s land » de Danis Tanovic, Oscar du meilleur film étranger, « Dobermann » de Jan Kounen avec Monica Bellucci et Vincent Cassel, « Train de vie » de Radu Mihaïleanu ou encore « Les portes de la gloire » de Christian Merret-Palmair avec Benoît Poelwoorde. « Afrique mon Afrique » et « Kini & Adams »  d’Idrissa Ouedraogo.

Frédérique Dumas a également été successivement chargée de mission puis conseiller technique en charge du cinéma et des musiques actuelles au cabinet du Ministre de la culture et de la Communication de 1986 à 1988 ; Directrice du développement de Polygram Audiovisuel de 1989 à 1993 et gérante de Noé Productions, alors filiale de production cinéma de Polygram, de 1993 à 1995 ; Présidente de  Noé Productions, société de production indépendante (1996 - 2003) ; Presidente de la SOFICA Sogecinema 5 en 2005-2006 ; Présidente du Bureau de Liaison des Industries Cinématographiques (BLIC) en 1998 ; Présidente de la Chambre Syndicale des producteurs et Exportateurs de Films Français (CSPEFF) de 1997 à 1999, puis Vice-Présidente jusqu’en 2002 ; De Juillet 2003 à Juillet 2005, Présidente de la Commission d’agrément des œuvres cinématographiques auprès du Directeur Général du Centre National de la Cinématographie (CNC).

En politique, Frédérique Dumas a été successivement Maire adjoint chargé des affaires culturelles à Antony de 1989 à 1997 ; Porte-parole culture et média de l’UDF de 2001 à 2005 ; Conseillère régionale Ile de France de 2004 à 2010 et depuis décembre 2015 ; Présidente de la Commission Culture de janvier 2016 à janvier 2017 ; Membre du Haut conseil à l’éducation artistique et culturelle placé auprès du Ministre de la culture et du Ministre de l’éducation, de 2005 à 2008 et depuis 2016 ; De 2009 à Novembre 2016, membre du Bureau exécutif du Nouveau Centre/UDI. Secrétaire national en charge des nouveaux médias. Porte parole du Nouveau centre de 2009 à novembre 2016. De 2015 à Novembre 2016  Secrétaire national de l’UDI chargé de l’audiovisuel et de l’industrie cinématographique. Membre du Comité Politique d’En marche, de Novembre 2016 à Juin 2017.

Delphine Ernotte Cunci

Présidente Directrice Générale, France Télévisions

Diplômée de l’École Centrale Paris, Delphine Ernotte Cunci a débuté sa carrière à France Télécom comme analyste financier puis comme ingénieur économiste à FTR&D.

Elle a ensuite travaillé dans la distribution en tant que Directeur des boutiques de Paris et Directeur Général de la filiale SDR entre 2000 et 2004.

Cette année-là, elle est nommée Directrice Régionale Centre Val de Loire.

En juillet 2006, Delphine Ernotte Cunci prend la direction de la Communication Commerciale et du Sponsoring France.

En mai 2008, elle devient Directrice Commerciale France et assure à partir de juillet 2009 les fonctions de Directrice Grand Public France.

Nommée le 6 avril 2010 Directrice Exécutive, adjointe des Opérations France, Stéphane Richard lui confie ensuite le 1er mars 2011 l’entière direction opérationnelle d’Orange France. En octobre 2011, elle est également nommée Directrice Générale Adjointe du Groupe France Télécom.

Le 23 avril 2015, elle est nommée Présidente de France Télévisions.

Elle est aujourd’hui administratrice du Groupe Suez environnement, Présidente du Conseil d’Administration de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, membre du Conseil d’Administration de l’École Centrale Supélec Paris et membre du Conseil d’Administration du « Centquatre ». 

Manuel Mateo Goyet

Conseiller de la Commissaire européenne à l'Économie et à la Société numériques

Manuel Mateo est depuis juillet 2017, membre du cabinet de la Commissaire européenne à l'Économie et à la Société numériques, Mariya GABRIEL. Manuel Mateo a en charge les dossiers concernant le Copyright, l’audiovisuel, les “fake news”, le digital, Wifi4EU, eHealth et les relations avec le Conseil.

Manuel Mateo a rejoint la Commission Européenne en 2006. Il a notamment été l’assistant de Robert Madelin, alors directeur général de la DG Connect.

Avant 2006, Manuel Mateo a travaillé dans le secteur privé en Belgique, France et République Tchèque. Manuel Mateo est diplomé en Sciences Politiques de l’Université Libre de Bruxelles, et est titulaire d’un MBA en Management Européen.

Eric Jehelmann

Producteur, Jerico

Après des études à la Fémis, Eric Jehelmann devient directeur du développement puis produit des films chez Fidélité avec Marc Missonnier et Olivier Delbosc tels que Anthony Zimmer de Jérôme Salle, Le Serpent d’Eric Barbier, Dorothy d’Agnès Merlet ou Pour Elle de Fred Cavayé.

En 2008 il crée JERICO pour coproduire ce dernier film ainsi que La Chance de ma Vie de Nicolas Cuche.

En 2012 Eric Jehelmann et Philippe Rousselet associent leur force au sein de Jerico et produisent notamment La Famille Bélier d’Eric Lartigau aux 7,7 millions d’entrées, Radin ! de Fred Cavayé  et La Promesse de l’Aube d’Eric Barbier, adaptation du célèbre roman de Romain Gary, avec Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney dans les rôles principaux.

Jerico vient tout juste de sortir Photo de famille, 2ème film de Cécilia Rouaud avec Jean-Pierre Bacri, Vanessa Paradis et Camille Cottin et sortira le 12 décembre 2018 Rémi Sans Famille, adaptation du roman d’Hector Malot, par Antoine Blossier avec Daniel Auteuil.

Pierre Jolivet

Cinéaste de L'ARP

A 15 ans, avec son frère Marc, Pierre Jolivet monte des spectacles dans les usines en grève en mai 68. Rapidement, les frères forment un duo comique très populaire au milieu des années 70, à la radio et sur le petit écran et même sur la scène de l'Olympia en 1978. Le tandem se sépare au début des années 80. Pierre Jolivet rencontre alors Luc Besson, qui réalise le clip d'une de ses chansons (Voici), et lui propose de co-écrire en 1981 le court-métrage L'Avant dernier.

En 1983,  Pierre Jolivet co-scénarise, co-produit et joue dans Le Dernier Combat, premier long-métrage de Luc Besson. Les deux hommes retravailleront ensemble sur Subway en 1985, année de la sortie du premier film de Pierre Jolivet comme réalisateur, Strictement personnel, thriller nommé au César de la Meilleure première œuvre. Il réalisera par la suite notamment Le Complexe du Kangourou (1986), Force majeure (1988), Ma Petite Entreprise (1999), La Très Très Grande Entreprise (2008), Jamais de la Vie (2015), et recemment Les Hommes du Feu (2017).

Pierre Jolivet est vice-président de L’ARP.

David Kessler

Directeur Général – Orange Studio et Orange Content

David Kessler est le Directeur Général d’Orange Studio et Orange Content. Agrégé de philosophie, diplômé de l’ENS de Saint Cloud et de l’ENA (promotion « Liberté Egalité Fraternité »), David Kessler a été Conseiller d’Etat, enseignant à Science Po Paris et à l’ENA, et a principalement travaillé dans le domaine des médias. Il a notamment été Directeur Général du CSA de 1996 à 1997, puis du CNC de 2001 à 2004, directeur de France Culture de 2005 à 2008, des Inrockuptibles et du Huffington Post France. Il a ensuite été conseiller médias et culture auprès du président de la République François Hollande de 2012 à 2014, avant de rejoindre le groupe Orange. Il a également été Conseiller culture et communication auprès du Premier Ministre Lionel Jospin et du Maire de Paris Bertrand Delanoë, et a présidé de 2008 à 2009 le Forum des Images.

Nathalie Marchak

Auteur, Réalisateur, Producteur

Nathalie Marchak est diplômée de la formation continue Un an sur les Métiers du Scénario à l’Ecole Nationale  Supérieure Louis Lumière en 2015.

Parallèlement à des études de droit, Nathalie Marchak suit pendant trois ans la formation de  l’école d’art dramatique Périmony à Paris.  Elle  joue  dans des petites salles au théâtre  (Morphine,  de Mikhaïl Boulgakov). Au cinéma, elle est découverte lors d’essais sauvages par Claude Lelouch qui lui donne un petit rôle dans son film Les Parisiens.

Elle fait aussi une apparition dans Les Poupées Russes de Cédric Klapisch à qui elle confie son désir de mise en scène. Il l’encourage à partir étudier  la réalisation à New York University,  dont  il  est diplômé –  ce qu’elle fait en 2004 et dont elle revient diplômée en réalisation.

De retour  en France, elle accompagne  en  production  la  réalisation  d’un  moyen  métrage  (Le  Livre des Morts de Belleville, de JJ  Joudiau, avec Bernadette Lafont, diffusé  sur Arte).

Parfaitement anglophone, elle veut retourner aux Etats-Unis et bénéficie alors d’une bourse d’écriture  (bourse  du mérite Sachs) à l’université de Harvard pour l’écriture de son premier long-métrage.

Elle est également diplômée en droit de l’Université de Harvard, membre du barreau de New-York et diplômée de l’ESSEC.

Elle a réalisé plusieurs court-métrages dont le dernier, Happy New Year, préacheté par OCS, diffusé en salles de cinéma, est en cours de sélection dans les festivals.

Son premier long-métrage Par Instinct dont elle est l’auteur du scénario original et la réalisatrice, avec dans les rôles principaux Alexandra Lamy, Sonja Wanda et Brontis Jodorowsky est sorti en salles le 15 novembre 2017 au cinéma.

Elle développe en ce moment plusieurs long-métrages pour le cinéma : l’un, adapté du roman Le Dernier des Nôtres d’Adélaïde de Clermont-Tonnerre (Grand Prix du Roman de l’Académie Française) et l’autre d’après une histoire originale intitulé « Ex.filtrés ».

Elle est aussi la créatrice de la série Les Siffleurs en développement avec France 2, produit par Thomas Anargyros pour Storia TV qu’elle réalisera à  l’été 2019. 

Marie Masmonteil

Productrice, Elzevir Film

Diplômée de Science Po Paris et de l’ENA (promotion Michel de Montaigne), Marie Masmonteil a été chargé de mission au CNC, puis conseillère technique de la Ministre de la Communication Catherine Tasca. Après avoir dirigé la société Capa Drama, qui produit des téléfilms pour M6 et Canal Plus, elle fonde en 1993, Elzevir Films. Marie Masmonteil a notamment produit La source des femmes (2011) de Radu Mihaileanu, et Tous au Larzac (2011) de Christian Rouaud, Gett - Le procès de Viviane Amsalem (2014) de Ronit Elkabetz et Shlomi Elkabetz ou encore récemment Grand Froid ou La Fête est Finie (2017) de Gérard Pautonnier. Aujourd’hui Présidente d’Honneur du Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI), elle en a été présidente de 2001 à 2005 puis de 2009 à 2017.

Radu Mihaileanu

Cinéaste, producteur, président de l’ARP

Radu Mihaileanu quitte la Roumanie en 1980 durant la dictature de Ceaușescu pour se réfugier en Israël, puis en France où il étudie le cinéma à l'Idhec (future Fémis). Après ses études, il exerce le métier d'assistant réalisateur durant les années 1980, notamment auprès de Marco Ferreri, avec qui il collaborera par la suite pour l’écriture du téléfilm Le Banquet en 1989. En 1987, il publie un recueil de poèmes intitulé Une vague en mal de mer. En 1993 sort Trahir, son premier long métrage en tant que réalisateur, dont il coécrit le scénario. Après la réalisation d'un premier téléfilm en 1997 pour M6 (Bonjour Antoine), Radu Mihaileanu signe son deuxième long métrage, Train de vie. Le film obtient un succès international, notamment grâce à deux prix gagnés durant le Festival de Venise en 1998. En 2005, il réalise à Va, vis et deviens, qui le consacrera César du meilleur scénario original l'année suivante. En 2009, Le Concert, attire près de 1,9 million de spectateurs en salles. En 2011, Radu Mihaileanu sort La Source des femmes, avec Leïla Bekhti et Hafsia Herzi, sélectionné au festival de Cannes 2011. En 2016, il réalise L’Histoire de l’Amour.

Radu Mihaileanu est également producteur depuis 2005. Il produit notamment en 2013 avec sa société de productions Oï Oï Oï Productions un documentaire sur des caricaturistes à travers le monde, Caricaturistes, fantassins de la démocratie.

Président de L’ARP de 2009 à 2011, il l’est à nouveau depuis 2017, succédant ainsi à Michel Hazanavicius.

Catherine Morin-Desailly

Sénatrice de la Seine-Maritime
Présidente de la Commission de la Culture, de l'Education et de la Communication

De formation littéraire (hypokhâgne et khâgne), Catherine Morin-Desailly a poursuivi à l’Université de Rouen des études d’anglais qui l’ont amenée à enseigner plusieurs années dans l’enseignement secondaire mais aussi supérieur en classes préparatoires aux Hautes Etudes Commerciales à l’Ecole Supérieure de Commerce de Rouen ainsi qu’au GRETA. Parallèlement, elle poursuit des études d’histoire et s’implique dans le monde culturel et associatif.

Enfin, elle est diplômée depuis juin 2007 de l'Institut des Hautes Etudes de l'Entreprise, présidé par Michel Pébereau.

Membre de l'Union Centriste, Catherine Morin-Dessailly est élue sénactrice le 26 septembre 2004 et réélue le 28 septembre 2014.

Catherine Morin-Dessailly est également conseillère régionale de Normandie

Katell Quillévéré

Réalisatrice, scénariste

Membre de la Société des Réalisateurs de Films et co-présidente du BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), Katell Quillévéré est cinéaste. Son premier film, Un Poison Violent, reçoit le prix Jean-Vigo en 2010. Elle a notamment réalisé Suzanne, avec Sara Forestier et Adèle Haenel en 2013, et Réparer les Vivants, avec Tahar Rahim et Emmanuelle Seigner en 2016. Avec Sébastien Bailly, elle est à l'origine de la création du festival du cinéma de Brive, consacré au moyen métrage.

 

Maxime Saada

Président du Directoire de Canal+
Président de StudioCanal
Président-Directeur-Général de Dailymotion

 

Né en juin 1970, Maxime Saada est Président du Directoire du Groupe Canal+, Président de Studiocanal et Président-Directeur Général de Dailymotion.

Maxime Saada est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (1992) et titulaire d’un MBA de HEC (1994).

Maxime Saada débute sa carrière en 1994 au sein de l’antenne nord-américaine de la DATAR (Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale), chargée de la promotion, de la prospection et de l’accueil des investissements américains en France. Il intègre ensuite, en juin 1999, le cabinet de conseil McKinsey & Company où il conduit notamment des missions dans les domaines des télécoms et de la distribution auprès de Directions générales.

En mai 2004, Maxime Saada quitte le conseil pour devenir Directeur de la Stratégie du Groupe Canal+, dont il devient par la suite membre du Comité de direction et responsable des Études consommateurs pour l’ensemble du Groupe. Après sa contribution au rapprochement entre les actionnaires de TPS et Groupe CANAL+, Maxime Saada est devenu directeur du Marketing pour le Groupe CANAL+ et Directeur de CANALSAT en juin 2007 puis Directeur Commercial du Groupe Canal+ en octobre 2009.

Il est nommé Directeur Général Adjoint du Groupe Canal +, en charge de la Distribution en janvier 2011, puis Directeur Général Adjoint du Groupe Canal+, en charge de l’édition des chaînes payantes en avril 2013.

Maxime Saada a été par ailleurs maître de conférence associé à Sciences Po Paris, dans le cadre du Master Finance et Stratégie. Il a également fait partie du conseil de direction de Sciences Po de 2006 à 2013.

En juillet 2015, il devient le Directeur Général du Groupe Canal+.

En janvier 2016, il est nommé Président-Directeur Général de Dailymotion, en préservant ses fonctions de Directeur Général du Groupe Canal+.

En 2018, il est nommé Président du Directoire du Groupe Canal Plus et Président de Studiocanal tout en conservant sa fonction de Président-Directeur Général de Dailymotion. De plus, l’ensemble des acquisitions de Contenus Stratégiques en matière de droits Sports, Cinéma, Séries et Chaînes tierces pour le Groupe CANAL+ est placé directement sous son autorité.

Laurent Samama

EMEA Media & Entertainment Partnerships, Google

Laurent est en charge du secteur Media & Entertainment au sein de l'équipe EMEA Partnerships chez Google, et focalise sur la collaboration avec les industries audiovisuelle, musicale et cinématographique. Il a rejoint Google en juillet 2011, en tant que responsable de l'équipe Global Top Accounts Technologie en Europe, avant d’être responsable stratégie et opérations au sein de l'entité Global Product Partnerships.

Auparavant, Laurent était Directeur chez Orange, en charge des partenariats mobiles. Au cours de ses 8 ans au sein du groupe Orange, il a occupé également différents postes en Stratégie et Marketing à travers l’Europe, basé à Londres. Laurent a débuté sa carrière en 1994 à Paris en tant que consultant, rejoignant la practice IT & Telecom de Booz Allen & Hamilton en 1999. Laurent a un MBA de l'Université de Columbia à New York et est ingénieur des Mines. Laurent vit à Londres avec sa femme et ses deux enfants.

Nathalie Sonnac

Membre du CSA

Professeure des Universités en sciences de l’information et de la communication, son domaine de spécialité est l’économie des médias et du numérique. Auteure de nombreux ouvrages et d’articles scientifiques, Nathalie Sonnac est co-fondatrice du groupe de réflexion le CSALab. Membre du collège du Conseil supérieur de l'audiovisuel depuis janvier 2015, elle est en charge notamment des groupes de travail « Economie, concurrence et sport », « Télévisions gratuites nationales et locales » et des Affaires européennes.

François Tron

Directeur Général pôle contenus, RTBF

François Tron a suivi un parcours entièrement dédié au secteur de l'audiovisuel et des médias. Il a débuté en 1981 auprès de la Direction Générale de Radio France en tant responsable de la communication interne, puis comme chargé de mission auprès de la Présidence-direction générale. Il a ensuite été nommé délégué au développement et aux études de Radio France jusqu’en 1991 où il était aussi en charge de la stratégie. 

Il a notamment participé à la création de la chaîne France Info, au lancement des radios locales (aujourd’hui le réseau France Bleue) ainsi qu’à la mise en place de la radio des Jeux Olympiques d’Albertville. Il était par ailleurs vice -président de Radio France/Sorbonne ainsi qu’administrateur d’ORTO 92, l’organisme radiodiffuseur hôte des Jeux Olympiques d’hiver. 

En 1991, il rejoint France Télévisions comme directeur de la communication de France 3. Fonction qu’il a exercée jusqu’en 1993 pour prendre la direction de l’Unité de Programmes variétés, divertissements, musique/ théâtre de la même chaîne. Il quittera France 3 comme Secrétaire général de l’antenne et des programmes pour rejoindre France 2 en 1996 aux mêmes fonctions. 

Son expérience au sein des deux principales chaînes de la télévision publique française l’a conduit vers la présidence du groupe France Télévisions comme conseiller en charge de la stratégie et de l’harmonisation des programmes. A ce titre, il a élaboré les plans stratégiques de France Télévisions, et s’est vu confier en même temps, la responsabilité des acquisitions de fictions et longs-métrages du groupe ainsi que la coordination des deux filiales France 2 et France 3 cinéma. 

En 2000, il devient directeur délégué à la stratégie des programmes de France Télévisions et directeur des études. 

En 2001 il est nommé directeur des programmes de France 2 jusqu’en octobre 2004, moment où il décide de s’orienter vers la production privée en créant sa propre société active à la fois dans la production de programmes et la consultance.  Il mène ses activités de producteur tout en s’investissant dans le multimédia en créant, notamment, le site communautaire « paris25-35.fr » en 2007. Il est également co-fondateur de la chaîne de télévision parisienne « Cap-24 » la même année. De 2006 à 2008, il exerce comme consultant auprès du groupe qatari Al-Jazeera à Doha.

Fin 2008, il rejoint la RTBF à Bruxelles comme Directeur des Antennes, puis deviendra Directeur de la Télévision en 2010, prenant également en charge la direction de la production. Depuis novembre 2017, dans le cadre du plan de transformation de la RTBF, il est Directeur Général des Contenus (TV/Radio/Numérique) du groupe public belge. 

Professeur à l’ISERP, ainsi qu’au DU marketing I.N.A./Paris I Sorbonne (2000-2008), François Tron est également l’auteur de deux ouvrages :  "Le goût de la télévision (2007)" et "La télévision pour les nuls" (avec Marie Lhérault - 2010). 

François Tron est Officier des Arts et Lettres.

Jean-Noël Tronc

Directeur général-Gérant, SACEM

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’Essec, Jean-Noël Tronc a travaillé pour le Parlement européen, chez Andersen Consulting et au Commissariat général du Plan, avant de devenir conseiller Nouvelles technologies et Société de l’information du Premier ministre de 1997 à 2002. Après cinq ans chez France Telecom / Orange (2002-2007) où il fut notamment directeur de la Stratégie et de la Marque, puis directeur général d’Orange France, il a été durant trois ans PDG de Canal+ Overseas qui regroupe les activités de télévision payante du groupe Canal Plus en outre-mer et à l’international, avant de rejoindre la Sacem en tant que directeur général-gérant, en juin 2012. Il est également vice-président du Groupement européen des sociétés d’auteurs et compositeurs (Gesac), administrateur de la Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs (Cisac) et de la Coalition française pour la diversité culturelle et Président du Fonds Culturel Franco-Américain (FCFA).

Propulsé par FestiCiné