édito de françois rebsamen
Maire de Dijon, Président de Dijon métropole, ancien ministre
© DR

Rencontrons-nous à Dijon

Dijon métropole est fière d’accueillir, chaque année, à l’occasion des Rencontres cinématographiques de L’ARP, les représentants du septième art, près de 600 chaque année, professionnels français, européens et américains qui viennent à Dijon échanger sur les grands enjeux d’un nombre insoupçonnables de métiers. Cet événement au cœur de la capitale de la Bourgogne-Franche-Comté est l’occasion d’échanges riches entre les professionnels du cinéma, mais il permet également au grand public, grâce à des avant-premières et à des rencontres, de découvrir des films, de côtoyer réalisateurs et acteurs. Un petit air cannois souffle sur Dijon le temps de ces Rencontres qui comptent parmi les temps forts de l’année culturelle.

Cette année, sous la présidence de la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven, les débats dans la belle salle à l’italienne de notre grand théâtre porteront à nouveau sur les enjeux majeurs auxquels sont confrontés le cinéma et l’audiovisuel : numérique, distribution des films, réglementation,  financement…

Dijon aime le cinéma : outre les Rencontres de L’ARP, elle accueille notamment chaque année le Festival international du film d’aventures et le cinéma l’Eldorado y organise, tous les mois de novembre, « fenêtre sur courts », un festival dédié au court-métrage qui fait désormais référence en France.  Le temps de trois journées intenses, elle devient naturellement le lieu privilégié où les acteurs du cinéma et de la télévision se rencontrent et échangent sur l’avenir de leurs métiers. Le lieu où se dessine l’image de demain.

Les Rencontres cinématographiques sont aussi l’occasion pour les participants de (re)découvrir notre ville. Dijon est aujourd’hui l’une des 13 capitales régionales françaises et l’une des 22 métropoles identifiées par l’Etat. Agglomération de plus de 250 000 habitants, elle affiche son dynamisme et sa vitalité, profitant de sa situation géographique exceptionnelle, de son patrimoine architectural, gastronomique et viticole reconnu par l’Unesco, de son incontestable qualité de vie, de son environnement préservé. Alors que se prépare la construction de deux cinémas totalisant 13 salles sur le site de la future Cité internationale de la gastronomie et du vin, la tenue de ces Rencontres prouve également la capacité de notre ville à accueillir, dans les meilleures conditions, des événements internationaux.

Je vous souhaite de belles Rencontres 2017.