MICHEL HAZANAVICIUS ET DANTE DESARTHE, CO-PRéSIDENTS DE L’ARP – 2014
IL N'EST JAMAIS TROP TARD POUR ANTICIPER
(Crédits Maxime Grossier)
Les Rencontres Cinématographiques de 2013 n’avaient pas manqué de souligner le paradoxe d’un secteur économiquement fort,  pourtant de plus en plus fragile,  où les fissures devenaient des fossés entre films à petits et gros budgets, entre économie numérique et modèles  anciens, entre intérêts particuliers  et intérêt général, entre Bruxelles et la France…
 
Comme il fallait s’y attendre, toutes ces questions n’ont pas été réglées en un an, malgré les échanges menés ces derniers mois, lorsqu’il s’agissait de défendre une meilleure transparence des remontées de recettes au sein des Assises du CNC, de proposer d’associer la diversité des oeuvres à une vision de groupe dans le cadre des négociations avec les chaînes, ou  d’étudier à nouveau la circulation des films en salles et  ailleurs, à l’échelle française ou même européenne.

Répondre à ces  questions, y apporter des  réponses adaptées à la réalité du paysage cinématographique et des pratiques culturelles actuelles, demande un travail sur le long terme en même temps que des  solutions rapides et précises.
Nous nous pencherons cette année, particulièrement, sur la thématique Neutralité du Net vs Exception Culturelle. A travers quelles mesures (fiscales, sociales, politiques…) une régulation pourrait-elle  enrayer la dépréciation du cinéma et de la culture en général ? (Quelle régulation peut encore enrayer la dépréciation économique du cinéma et de la culture ?) Quel sera l’impact de l’arrivée de Netflix sur la création française et comment le mesurer ? (Netflix, et après ?) Enfin, quelles sont et seront les meilleures conditions de distribution des films en salle, (relation entre les différents acteurs, territorialité, support, évolution des publics…) ? (Exploitation des films en salles : comment retrouver les meilleures conditions de distribution des œuvres ?)

Et pour la première fois au Grand-Théâtre, nous avons aussi fait le choix de remettre l’artistique –et les cinéastes– au cœur des débats politiques, grâce à un débat sur la pratique d’un des plus  fascinants métiers du monde. (Cinéastes !)

Au nom des Cinéastes de L’ARP, nous souhaitons à tous de Bonnes Rencontres 2014.