François PATRIAT, Sénateur, Président de la Région Bourgogne – 2013
La Région Bourgogne investit dans le cinéma et l’audiovisuel
© V.Arbelet/Région Bourgogne

Cette année à nouveau, la Bourgogne est heureuse d’accueillir pour sa 23e édition les Rencontres Cinématographiques de L’ARP. Les débats s’annoncent, comme toujours, riches et variés pour ce secteur en pleine mutation.

Le cinéma est un art confronté aux grands défis de notre temps : combat pour la préservation de l’exception culturelle, délocalisation des tournages, exigences de rentabilité et de transparence, respect du droit du travail et du droit d’auteur… Ses défenseurs doivent réinventer en permanence notre « modèle » français de cinéma, tant envié au-delà de nos frontières.

Ces enjeux intéressent les professionnels et tous les citoyens, et requièrent un temps de réflexion et de débats. C’est l’opportunité qu’offrent les Rencontres Cinématographiques de L’ARP, qui se déroulent à Dijon du 24 au 26 octobre 2013.

L’attractivité et le rayonnement d’un territoire supposent de miser sur les secteurs les plus innovants et les plus créatifs. La Région Bourgogne investit dans le cinéma et l’audiovisuel avec l’ambition d’encourager la création artistique, sa qualité et sa diversité.

Cette année, la région vous propose une journée « coup de projecteur sur la création cinématographique en Bourgogne ». Pour la première fois, un jeune réalisateur bourguignon sera mis à l’honneur grâce au parrainage d’un cinéaste membre de l’ARP. Une matinée d’ateliers et de débats réunira les professionnels régionaux du cinéma pour échanger sur la question de la dynamique locale des festivals.

Et, bien entendu, comme chaque année, de nombreuses projections témoigneront de la qualité et de la diversité des films tournés sur notre territoire, grâce aux aides financières de la Région.

Les jeunes créateurs d’aujourd’hui ont trouvé en Bourgogne un « terrain de jeu » privilégié : Guillaume Brac a dirigé Vincent Macaigne, Solène Rigot et Bernard Menez dans les rues de Tonnerre (Yonne) pour son premier long métrage éponyme (sélectionné à Locarno) ; Bertrand Mandico a transfiguré les paysages enneigés de l’Yonne par une post-production étourdissante dans « Living still life » (sélectionné à Clermont, à Venise) ; Cécile Bicler a éclairé de la lumière naturelle du Morvan les visages de son formidable duo d’actrices pour nous offrir « Toutes les belles choses » (sélectionné à Venise) et Laurent Achard, fidèle depuis des années à la Bourgogne, est revenu camper sur nos terres le très émouvant récit « Le tableau » (sélectionné à Pantin).

Je vous souhaite la bienvenue en Bourgogne et d’excellents travaux durant ces Rencontres.